Accueil Informatique Mark Zuckerberg surpris en train d'utiliser Signal, principal concurrent de WhatsApp

Mark Zuckerberg surpris en train d’utiliser Signal, principal concurrent de WhatsApp

Temps de lecture :1 min

Un piratage des données de millions d’utilisateurs de Facebook a révélé que le PDG de l’entreprise, Mark Zuckerberg, utilise l’application de messagerie sécurisée Signal, l’un des principaux concurrents de WhatsApp, propriété de Facebook.

Dave Walker, un chercheur en cybersécurité, a découvert que Zuckerberg faisait partie des plus de 533 millions d’utilisateurs de Facebook dont les informations ont été divulguées lors du piratage de 2019, rapporte Mashable.

« Dans une autre tournure des événements, Mark Zuckerberg respecte également sa propre vie privée, en utilisant une application de chat qui a un chiffrement de bout en bout et qui n’est pas détenue par @facebook », a tweeté Walker, accompagné d’une photo du numéro de téléphone censuré de Zuckerberg, qu’il a lié à un compte Signal.

Signal, l’un des principaux concurrents de WhatsApp, est une application de messagerie cryptée, ce qui signifie que l’entreprise ne peut pas accéder aux messages ou aux appels passés par les utilisateurs sur l’application.

Après l’annonce de l’utilisation supposée de Signal par Zuckerberg, la société a retweeté un lien vers l’histoire en écrivant : « Alors que la date limite d’acceptation des conditions de service de WhatsApp du 15 mai approche à grands pas, Mark montre l’exemple ».

Les plans de WhatsApp pour mettre à jour sa politique de confidentialité plus tôt cette année ont été mis en attente au milieu du tollé public sur les préoccupations de confidentialité. Dans un récent billet de blog, la société a déclaré que la mise à jour n’affectera pas les messages personnels et que les changements sont liés à des « fonctionnalités commerciales facultatives. »

Les coordonnées de plus de 533 millions d’utilisateurs de Facebook ont été trouvées disponibles sur un site web destiné aux pirates. Les informations semblent dater de plusieurs années, mais c’est un autre exemple de la grande quantité d’informations collectées par Facebook et d’autres sites de médias sociaux, et des limites de la sécurité de ces informations.

Source : Fox Business

Uncover Truth
Author: Uncover Truth

POPULAIRE

Commentaires Récents