Accueil Chine La NASA offense la Chine en qualifiant Taïwan de pays

La NASA offense la Chine en qualifiant Taïwan de pays

Temps de lecture :2 min

La NASA a récemment mentionné Taïwan comme un pays dans un formulaire de candidature au projet « Send Your Names to Mars » (Envoyez votre nom sur Mars) sur son site web. Les candidats pouvaient graver leur nom sur une puce et l’envoyer dans l’espace lors de sa prochaine mission en 2026.

Ceux qui se sont inscrits à l’activité ont remarqué le nom de Taïwan dans le menu déroulant du site. Taïwan est une île gouvernée démocratiquement et comptant une population de 23,5 millions d’habitants.

Le bureau des affaires taïwanaises du Conseil d’État a réagi au fait que la NASA ait inscrit l’île de Taïwan comme un « pays » sur son site web. Le conseil a demandé à la NASA de rectifier son erreur immédiatement.

« Nous avons une attitude claire et ferme selon laquelle l’île de Taïwan fait partie de la Chine », a déclaré le porte-parole Zhu Fenglian lors d’une conférence de presse mercredi.

« La NASA a gravement violé le principe d’une seule Chine et les dispositions des trois communiqués conjoints Chine-États-Unis. Cela va non seulement à l’encontre du consensus international sur le principe d’une seule Chine, mais blesse également les sentiments du peuple chinois », a ajouté Zhu.

Incident impardonnable

Un commentaire publié lundi sur un site d’information du Parti communiste chinois a qualifié l’incident d' »impardonnable ».

La Chine et les États-Unis avaient mutuellement signé les trois communiqués conjoints Chine-États-Unis. Ils reconnaissent que la Chine est la seule et unique et que Taïwan fait partie de la Chine.

Plusieurs internautes chinois qui souhaitaient participer à l’activité de la NASA ont été furieux de voir l’île de Taïwan figurer sur une liste erronée. Ils ont donc décidé de se retirer de l’activité.

Bien qu’une demande de réponse ait été envoyée par courriel à la NASA, aucune réponse rapide n’a été reçue.

Les entreprises étrangères s’engagent souvent avec le gouvernement chinois sur des questions politiques. La semaine dernière, des internautes chinois ont demandé le boycott de Hennes & Mauritz AB en raison d’une déclaration non datée sur son site web. Il y est dit qu’ils n’utiliseront pas de coton provenant du Xinjiang.

Alors qu’en 2018, les compagnies aériennes américaines ont dû cesser d’appeler Taïwan un pays après la pression du gouvernement chinois.

Le Parti communiste chinois considère Taïwan comme un territoire, qu’il estime pouvoir prendre par la force si nécessaire. Le gouvernement de Taipei rejette la revendication de Pékin, insistant sur le fait que Taïwan est déjà un État souverain de facto.

Uncover Truth
Author: Uncover Truth

POPULAIRE

Commentaires Récents